TRI RHONE-ALPES : UNE ENTREPRISE "INSERANTE" !

" Face à une société en crise, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement ! " Francis BLANCHE (humoriste français)

insertion 5


TRI Rhône-Alpes, structure de la Branche 3 du Mouvement Emmaüs (Insertion et Solidarité), a abandonné l’idée de conventionner avec la Direccte (Direction du Travail) pour obtenir un agrément entreprise d’insertion.
Elle s’est affranchie des contraintes liées à l’insertion et affirme vouloir conserver son indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics.

" Demander un agrément Entreprise d’Insertion, c’est être en adéquation avec les objectifs de sorties positives (ou dynamiques) à l’emploi fixés par l’Etat.
Des objectifs qui sont, à mon sens, non compatibles avec la réalité du terrain. Cela peut également provoquer des dérives, voir même des contraintes : recruter les publics les plus proches de l’emploi au détriment des plus éloignés, alourdir la gestion humaine, administrative et financière de l’entreprise, limiter voire bloquer l’innovation et le développement de l’entreprise, être dans l’obligation de répondre à des appels d’offres ou des marchés publics pour satisfaire le besoin en productivité des salariés en postes d’insertion, etc. "

" Et dans 3 ans, quand un grand groupe industriel décide de répondre à l’appel d’offre dont vous étiez le prestataire, que se passe-t-il ? Vous licenciez vos salariés en insertion ? Ajoutez à cela l’évolution de la règlementation Européenne sur les DEEE Professionnels qui limite notre champ d’investigation. Il est donc plus que nécessaire de se remettre en question sur notre positionnement économique. Nous avons des atouts à faire valoir, à défendre, nous faisons partie d’un Mouvement de solidarité fort, celui du Mouvement Emmaüs avec une filière inscrite dans notre ADN depuis plus de 60 ans, celle de la récupération et du réemploi." Renchérit G. JOBIN.

" Faire de l’insertion, c’est créer des emplois durables par l’innovation, par la création d’activités nouvelles. Les postes d’insertion ne doivent pas être un simple passage pour les publics en difficultés d’accès à l’emploi, mais une réelle opportunité d’emploi durable ! " Insiste Gabriel JOBIN

" Il suivait son idée. C’était une idée fixe, et il était surpris de ne pas avancer. " Jacques PREVERT (poète français)

C’est pourquoi TRI Rhône-Alpes se définie comme une entreprise " insérante ", privilégiant la création ou le développement d’activités nouvelles et innovantes et qui, par effet domino, permet la création de postes pour des publics en situation d’insertion. L’objectif final étant de permettre aux personnes en insertion d’intégrer définitivement TRI RA en Contrat à Durée Indéterminée.